Plutôt Chou, ou plutôt Croûte ?

Ce samedi, la tradition reprend ses droits. La glorieuse « Soirée Choucroute » du club va une nouvelle fois avoir lieu au foyer familiale de Bouilly. Ce petit moment de réjouissance, c’est pour chacun l’opportunité de mettre entre parenthèses ses petits tracas personnels, et de s’abandonner aux festivités. C’est une possibilité d’oublier les déboires de sa saison pour profiter, un court instant, de l’esprit d’une communauté.

Pour les uns, c’est l’occasion de déguster une dose de convivialité, pour d’autres une Kronenbourg bien méritée. Pour certains, c’est la possibilité de partager un mot avec son voisin, tandis que pour les plus glouton, c’est la saucisse que l’on échange avec son camarade de table. La choucroute, c’est donc toutes ces choses. Mais alors que l’événement est  plutôt positivement accueilli par les membres de l’équipe, certains renfrognés ne se cachent pas pour émettre un avis inverse. Pour tout un tas de raisons, il sont plutôt réticents à l’idée que cet événement ait lieu. Rapide tour d’horison des pro- et des anti– choucroute.

Ils sont plutôt « Chou »

Aux rayons des pro-choucroute, les arguments sont connus. D’abord, comme le rappelle Joe, un vieille habitué du festin, c’est avant tout un moyen de resserrer les liens entre les membres de l’équipe et avec le reste du club. « On ne se repaît pas seulement de chou ou de patates, mais surtout de camaraderie » aime-t-il rappeler. Et Basty, lui aussi coutumier de la soirée, d’abonder en ce sens, en déclarant qu’ « affronter un plateau de choucroute, c’est comme affronter un adversaire, c’est un travail collectif« .

Mais au delà de l’aspect fédératif de l’événement, d’autres s’enthousiasment sur les retombées sportives qui, selon eux, sont indéniables. Ces bonnes retombées s’expliquent d’abord parce que la choucroute est réputée pour ses vertus curatives. Jean, ancien infirmier du club, a pour l’occasion accepter de partager son expertise: « De récentes études ont montré que le chou, riche en fibre et en vitamine C, participe à la récupération des athlètes. » Il affirme que le légume peut être une solution thérapeutique: « Je pense notamment à un Baptiste, qui a actuellement des problèmes de calcaire. Le chou peut l’aider ». Et de terminer son intervention en affirmant que « oui, définitivement, je recommande la choucroute aux joueurs« . Tout en prenant bien soin de préciser que, « par contre, la saucisse, c’est avec modération« .

Mais l’amélioration des performances sportive suite à une soirée choucroute peuvent également s’expliquer par une observation toute simple. Celle que, toujours, après la fameuse soirée, l’équipe progresse au classement. Les graphiques ci-dessous parlent d’eux-mêmes.

Pour Pierre-Jean, un inconditionnel de la Choucroute Party, cela s’explique facilement. « J’ai vécu près de l’Alsace. Je connais les bienfaits de ce plat« . Il ose une comparaison: « Une équipe c’est comme une choucroute, c’est un subtil arrangement de garnitures. Après une soirée comme celle-ci, l’équipe est plus soudée, plus harmonieuse. Chaque joueur devient la saucisse de l’autre, le filet de lard du copain« .

Ils sont plutôt « Croûte »

Les sceptiques, les « anti« , ce sont ceux qui pensent que cette choucroute est une mauvaise idée. Il y a d’abord les « modérés ». Ceux qui ne sont pas contre par principe, « car c’est toujours un plaisir de boulotter une palette de porc« ,  dixit Etienne, mais qui regrettent le report du match initialement prévu contre Savières. Certes, ils seront vite réconfortés une fois que deux ou trois coupettes de champagne auront été ingurgitées. Mais la déception reste quand même présente. Une forme de frustration de ne pas pouvoir enchaîner les matchs. Etienne avait bien émis l’idée de jouer sur les deux tableaux: choucroute ET match. Mais la réaction du groupe a été nette. « A nos âges, ce n’est plus possible » murmure un membre de l’équipe, qui a préféré garder l’anonymat.

Les anti-choucroute ne sont pas seulement constitués de « modérés », il y aussi les grincheux. Ceux qui maudissent cette soirée, et qui ne comprennent pas que l’on puisse encore se souiller à ce point dans cette débauche de bombance. Ce point de vue est notamment celui de Gaëtan, qui a refusé de participer à l’événement. Il ne s’est d’ailleurs pas gêné pour exprimer son ressenti en publiant quelques Tweets incendiaires. Des Tweets qui, à coup sûr, ne manqueront pas de faire polémique.

Quoi qu’il en soit, le débat opposant pro et anti choucroute n’est pas nouveau. Et il est loin d’être terminé. La soirée a toujours été le sujet de dissensions entre les membres de l’équipe. Entre modernité et tradition, la controverse n’est pas prêt de s’arrêter.