ASLO-Serbes : Baptiste à l’heure du sacrifice

Gérard Jarry a créé la surprise en annonçant ce samedi matin la convocation de Baptiste pour la rencontre face aux Serbes. Alors que l’effectif des bouquetins est particulièrement pauvre en joueurs, le président de l’ASLO a annoncé avoir « réquisitionné » son capitaine en lui réclamant un « sacrifice pour la réussite du club« . Une décision qui surprend : si Bat va mieux et trottine enfin à nouveau, le milieu de terrain a rappelé durant la semaine qu’il était loin d’être prêt à refouler les pelouses.

Baptiste n’est toujours pas remis d’une calcification à la hanche qui anéantit sa saison depuis de longs mois. En clair : ses tendons ont accumulé des dépôts calcaires et se sont peu à peu transformés en os. Pourtant, le manager de l’ASLO n’en démord pas : « Baptiste est sans doute moins mobile et moins élastique qu’à une époque, mais cette anomalie à la hanche peut lui apporter d’autres atouts. Il sera plus résistant pour faire le mur lors des coups francs et il pourra donner de petits coups d’os à ses adversaires pour déstabiliser leurs courses. »

Depuis novembre, le milieu de terrain n’a cessé de lutter pour revenir au plus vite, en vain : son seul adversaire aura été son propre corps. Baptiste va d’abord souffrir plusieurs semaines sans parvenir à identifier la cause de sa blessure. Une série d’examens diagnostiqueront finalement une calcification et le guideront vers un long traitement homéopathique. Parallèlement, les pépins s’accumulent : douleur au genou droit, mais aussi blessure à l’adducteur, toujours sur ce maudit côté droit, et même… apparition durant quelques semaines d’une boule étrange, au niveau de la hanche où des ganglions se sont accumulés. Pour le bouquetin, la blessure s’est transformée en un véritable calvaire. « Je n’ai pas besoin d’une troisième boule« , avait soupiré Baptiste, désespéré.

A l’époque déjà, G.Jarry s’était montré insistant, souhaitant coûte-que-coûte faire participer son précieux milieu de terrain à la reprise du championnat, fin février. Le président de l’ASLO avait alors expliqué qu’ « une boule sur la hanche n’était a priori pas un avantage mais que, si elle était exhibée à l’adversaire juste avant la rencontre, elle pouvait impressionner et permettre mentalement de prendre l’ascendant. »

Soucieux d’opposer aux Serbes une formation cohérente, le dirigeant a par ailleurs pris la décision de rappeler immédiatement Gaëtan de vacances. Ce dernier a été contraint d’écourter de deux journées son voyage à l’île Maurice, de laquelle il devait initialement revenir lundi. Gaëtan a reçu l’ordre formel de rentrer en France au plus tard samedi soir, pour être aligné dimanche matin en tant que titulaire.

Malgré des douleurs persistantes, Baptiste a tenu à afficher son optimisme au cours des derniers jours.